08 février 2008

Le monde des GRIOTS " poumons du monde mandingue"

                                                          LE GRIOT

Le mot griot désigne en mandingue le djeli. Djeli, c’est le sang qui coule dans nos veines, une part de nous essentielle et omnisciente, comme les griots sont les yeux, les oreilles et la bouche de leur société.
En Afrique de l’Ouest, les griots ont perpétué la tradition orale pendant 4 000 ans. Dépositaires de la mémoire du passé, transmise de génération en génération, mais aussi des événements du temps présent, les griots tel que Mory Kanté ont hérité de l’histoire de l’empire du Mandé. Cet empire, à son apogée au XIIIe siècle pendant le règne de Soundiata Keita, s’étendait de l’océan Atlantique à la région de Goa.
Musiciens, poètes, conteurs et historiens, hérauts et diplomates, maîtres du verbe et maîtres de cérémonie, les griots sont les gardiens de la tradition orale. Durant leur initiation, ils apprennent auprès de leur famille la généalogie de familles s’étalant sur des siècles, les faits marquants de l’histoire, qu’ils accompagnent de leur instrument (kora, balafon, n’goni etc.) et de luanges.
Aujourd’hui, bien que la position sociale du griot ait diminué, ils restent des artistes à part entière. Leur présence lors des événements marquants de la vie quotidienne comme les mariages, les baptêmes ou les décès, est considérée comme nécessaire. Partie intégrante de la culture ouest-africaine contemporaine, les griots demeurent la mémoire et le miroir du peuple.
mory_kant_

griot1                        AH HA  LE GRIOT,

Les griots, gardiens de l’héritage de la communauté qu’ils se transmettent de père en fils oralement (faute d’écriture) sont présents dans les principales circonstances, de la vie
: circoncision, excision, mariage, funérailles,...
malgré l'islam et le christianisme.

                                                        Le Tombeau des Griots

C'est un lieu de sépulture,
le gîte final des musiciens, poètes, conteurs et dépositaires de la tradition orale que sont les griots.
C'est ici, dans le creux
d'un arbre monumental et millénaire que s'arrêtait le chemin ludique de leur vie.
En effet, les griots, sorte de caste, étaient inhumés avec bijoux et armes dans des baobabs et de petits garçons se disputaient le privilège de passer la dépouille drapée d'un tissu à l'intérieur de la cavité.
Vers les années 1960, les griots ne voulurent plus de
ce terminus et exigèrent d'être enterrés dans des cimetières comme tout le monde.
Malgré la réticence des vieux qui grommelaient qu'un griot au cimetière signifie pénurie de pluies, il en fut ainsi.
La sécheresse commença dans ces années-là

tombeau_griots_011mory_kant_

Posté par tounkan à 23:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Le monde des GRIOTS " poumons du monde mandingue"

    Alors le vacancier !!!

    ben dis dons son excellence, il est super bien ton blog mais.............il avance pas vite.

    Posté par franky, 19 février 2008 à 19:33 | | Répondre
Nouveau commentaire